Tout savoir sur le café vert

Tout savoir sur le café vert

Astuce révolutionnaire ou coup de pouce temporaire ? Quelles sont les vertus tant convoitées du café vert ? Antioxydant, drainant, aide à la perte de poids… De nombreux bienfaits sont associés à au grain de café. À travers cet article, nous allons vous dévoiler tous ses secrets.

Café vert

Qu’est-ce que le café vert ?

Vous voyez les pépins d’une pomme ? Et bien la cerise de café a, elle aussi, ses petits pépins qu’on appelle grain de café. Une fois récoltées, traitées, séchées et triées, les cerises laissent place aux grains de café qui prennent, la majorité du temps, une couleur verte, d’où le nom de… café vert.  

Il faudra cependant attendre l’étape de torréfaction avant de profiter d’une bonne tasse de café !

Les bienfaits du café vert 

Vous êtes très nombreux à rechercher les vertus du café vert ; il serait notamment un allié dans le cadre d’une perte de poids. Il est vrai que les bienfaits du café non torréfié sont nombreux : 

  • Antioxydant : un allié pour la santé, il permettrait de lutter contre de nombreuses maladies et est un détoxifiant naturel 
  • Drainant : cette propriété aide à lutter contre la cellulite et favorise le dégonflement notamment en cas de rétention d’eau 
  • Rassasiant : grâce à l’acide chlorogènique naturellement présent dans le café vert. L’acide chlorogènique disparait petit à petit avec la chaleur, mais vous pouvez en retrouver sur des cafés en torréfaction très claire et claire.  
  • Activité lypothique : le café non torréfié transformerait les graisses en énergie permettant une perte de poids plus rapide et réduirait le cholestérol 
  • Régulateur de glycémie : le café vertaurait également un rôle de régulation au niveau du taux de sucre dans le sang 

 

 

La bonne nouvelle tout de même c’est que bon nombre de ces bienfaits se retrouvent également dans votre tasse de café ! La dégustation ne sera que meilleure !

 

Comment consommer le café vert ?  

Qu’on se le dise tout de suite, le café vert ne sera pas élu boisson de l’année ! Avec ses notes végétales et son acidité très prononcée, le goût du café vert n’est pas des plus agréables…  

Avant de vous lancer dans un cocktail riche en antioxydants, voici quelques conseils : 

  • N’utilisez pas votre moulin pour moudre le café vert, il risquerait de se casser  
  • Faites bouillir le café vert avant de le consommer. En effet, le café vert peut-être séché au sol et il est transporté dans des sacs en toile de jute, sans protection… Ce n’est donc pas un produit propre à la consommation en l’état (contrairement au café en grains torréfiés) ! Vous vous éviterez ainsi une intoxication alimentaire.

Infusion au café vert – La recette

Macération café vert

Pour réaliser une infusion de café vert, il faut :  

  • Mettre une dizaine de grains de café vert dans une casserole 
  • Ajouter environ 20 cl d’eau froide 
  • Porter l’eau à ébullition et laisser bouillir quelques minutes. Encore une fois, pour éviter d’être malade. 
  • Laisser refroidir et ajouter un peu de gingembre ou de citron (afin d’améliorer un peu le goût) 

Pour déguster sans plus attendre cette infusion, découvrez notre sélection de café vert
Gélule café vert

Gélules de café vert

Si le goût du café vert ne vous emballe pas, il est possible de vous tourner vers des gélules contenant du café vert moulu. De nombreuses marques proposent ce type de complément, mais attention toutefois à choisir une marque de qualité. Optez pour des gélules contenant au minimum 200 mg d’extraits de café vert par gélule et sans trop d’additifs.

Gélule ou infusion au café vert ?  

L’effet d’une infusion de café vert sera bien évidemment très limité par rapport aux gélules.  Le café vert n’étant pas soluble, il est difficile de l’extraire.  

Nous ne le dirons jamais assez : les infusions ou les gélules de café vert ne remplacent pas une alimentation équilibrée ainsi qu’une activité sportive régulière. Si vous êtes déjà un grand amateur de café, nous vous conseillons également de réduire votre consommation de café pendant votre cure, au risque d’être un peu trop… Survolté ! Pour les personnes enceintes, n’oubliez pas de consulter votre médecin si vous souhaitez démarrer une cure de café vert.  

Les bienfaits du café vert n’ont désormais plus de secrets pour vous ! Si nous avons éveillé votre curiosité, continuez la lecture avec nous et devenez incollable sur le café vert.

La classification du café vert  

Tous les cafés que vous dégustez sont soumis à une évaluation afin de garantir leur qualité. Elle se fait généralement sur un échantillon de 350 g de café vert. La personne en charge de l’évaluation a pour mission d’identifier les défauts visuels, mais aussi de mesurer, avec précision, le taux d’humidité et la densité des grains de café. Ces critères vont permettre de définir, en grande partie, le prix du café vert au kilo. 

 

Dans le jargon du café, le niveau de qualité est appelé “grade”. Chaque pays producteur a sa propre grille d’évaluation et attribue un grade spécifique au lot de café en fonction de la taille du grain, de l’altitude, de la forme ou encore du pourcentage de défaut acceptable du lot. Un ou plusieurs critères peuvent être pris en compte dans l’évaluation.  

 

Cette classification est à différencier du travail des Q-graders, qui évaluent essentiellement des cafés de spécialité, en dégustation. Ils donnent un score à la tasse qui va s’ajouter au grade pour fixer le prix des cafés de spécialité. 

Les défauts du café vert  

Nous l’avons évoqué, pour la classification du café vert, les défauts éventuels des grains sont passés au crible. Mais quels sont les défauts traqués et mis de côté pour vous offrir des cafés de qualité ?

  • Le grain noir

Ce défaut fait référence à la couleur du grain, devenu partiellement ou totalement noir. Cette pigmentation, trop foncée, est causée par la présence de micro-organismes dans la cerise de café. En tasse, cela apporte des notes aromatiques plutôt aigres ou fermentées.

  • La fève sûre 

Ce défaut rend le grain de café jaunâtre et marron au lieu de vert. Il peut être dû à : 

  • une sur-fermentation de la cerise de café pendant la phase de traitement. 
  • une récolte tardive. La cerise de café sera donc trop mûre. 
  • une cueillette des cerises qui sont au sol depuis trop longtemps

En tasse, selon le degré de fermentation, on peut retrouver des notes d’alcool ou d’oignons.

  • La moisissure  

Elle peut se développer directement dans la cerise de café ou pendant les étapes de traitement et de séchage, si le taux d’humidité ambiant est trop élevé. 

La moisissure est facilement reconnaissable grâce aux tâches rougeâtres qui apparaissent sur le grain. Une fois le café extrait, il peut développer des saveurs amères, d’acide phénolique ou encore des arômes de terre.

  • Les brisures 

Ce sont tout simplement des grains de café cassés. Cela peut arriver pendant le traitement du café, lors du processus de dépulpage, si la machine est mal réglée. Par conséquent, des bactéries se développent dans les grains de café et peuvent provoquer de l’amertume et un côté fermenté très présent en tasse.

  • La fève immature 

La cerise de café n’étant pas arrivée à maturation, certains grains de café ne sont pas mûrs. Ce défaut est souvent dû à une récolte mécanique. Si toutes les cerises de café sont cueillies d’un seul coup, sans une sélection minutieuse, le résultat de maturation ne peut pas être homogène. 

Les fèves immatures, généralement de couleur vert vif, sont plus petites que les grains sans défaut. À l’extraction du café, de l’astringence ou un côté très herbacé peut se développer.

  • Le grain flétri 

Il faut savoir que lors de sa maturation, la cerise de café a besoin d’une phase de sécheresse entre la floraison et le développement du fruit, afin de mieux mûrir. Si le grain de café est flétri, cela veut dire que cette période de sécheresse était trop importante. Côté dégustation, des arômes de paille ou de l’astringence peuvent être présents.

  • Les corps étrangers 

Ce sont tous les éléments qui ne sont pas du café : brindilles, pierres, insectes, plastique… Si vous tombez malencontreusement dessus, vous pouvez avoir un goût anormal dans votre tasse. En bref, votre café ne sera vraiment pas bon.

  • Le flotteur 

Les flotteurs sont normalement séparés juste après la récolte et avant le traitement. Les cerises entières sont plongées dans l’eau. Celles qui flottent ne sont pas assez denses, soit par manque de maturité, soit au contraire parce qu’elles sont trop mûres ou qu’elles ont un autre défaut qui impacte leur densité. Ce défaut apporte des notes de paille et de fermentation.

  • La coquille 

Appelé aussi shell, ce défaut est lié à un problème génétique de la cerise de café. La coquille est facilement reconnaissable, car les grains ont la forme d’un coquillage ou des pâtes « orecchiette ». Ce n’est pas un défaut majeur, mais le grain va cuire plus vite et développera des arômes de torréfaction plus rapidement.

  • La cerise sèche ou la coque 

Ici, c’est la pulpe qui sèche et qui recouvre une partie, voire la totalité du grain. Cela est dû à :  

  • un mauvais dépulpage ou à un mauvais réglage de la machine, sur un café lavé, 
  • un mauvais décorticage ou mauvais tri, sur un café nature

 

  • La fève piquée 

Ce défaut est causé par un insecte, qu’on appelle Broca ou Scolyte. Lorsque la cerise est toujours sur l’arbre, l’ennemi public numéro 1 va se frayer un chemin au cœur du grain pour se reproduire. Visuellement, on peut reconnaître ce défaut grâce aux trous que laisse l’insecte après sa petite escapade. Son passage peut également créer de la moisissure sur le grain.

  • La parche 

La parche est une fine pellicule qui enveloppe chaque grain. Elle est normalement enlevée lors d’une phase d’usinage pendant/après le traitement du café. 

En tasse, cela n’apporte généralement aucun défaut, car la parche va brûler pendant l’étape de torréfaction. Cependant, vous pouvez parfois retrouver des notes végétales.

Vous savez désormais tout ce qu’il y a savoir sur le café vert.

À propos de l'auteur

Marine

Il y a tant de choses à dire sur le café ! :)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *