Comment boit-on le café à travers le monde ?

Comment boit-on le café à travers le monde ?

Le café est l’une des boissons les plus consommées dans le monde. Chaque pays a sa façon de le préparer et de le déguster. Alors, comment boit-on le café aux quatre coins du monde ?

Sur le continent Américain

Le café américain

Appelé « jus de chaussette »par les français (rire), le café américain ou americano est un espresso mélangé avec de l’eau chaude. À New York, on boit également un « red eye » (littéralement oeil rouge), un café dans lequel l’espresso est mélangé à du café filtre.

Le café canadien

Les canadiens sont les troisièmes plus grands consommateurs de café au monde. Leur café ressemble à l’américano mais ils ont également une spécialité : le café québécois, un café mélangé à du whisky, du sirop d’érable et de la crème fouettée !

Le café brésilien

Les brésiliens boivent leur « cafezinho » toute la journée, dans de petites tasses. Ils le préparent traditionnellement avec un porte-filtre appelé « mariquinha ». Ils l’aiment noir, brûlant et très sucré. Les fêtards ont également une recette miracle contre la gueule de bois : le café au citron ! Caféine + vitamine C, ça requinque…

Le café mexicain

Les mexicains boivent un « café de olla » : dans une casserole, ils font bouillir de l’eau avec du sucre et de la cannelle puis, hors du feu, ajoutent le café et laissent infuser avant de filtrer le breuvage. Certains y ajoutent du kalhua, une liqueur de café. Caramba, c’est chaud !

 

Sur le continent Africain

Le café éthiopien

Berceau du café, l’Ethiopie suit un cérémonial appelé « buna ». Les grains de café sont grillés dans un récipient en terre puis broyés au pilon. La mouture obtenue passe ensuite dans trois bains successifs d’eau brûlante avant d’être servie aux convives.

Source : blog éternel été

Le café marocain

Les marocains sont de grands amateurs de café mais il vaut mieux vous prévenir : ils
versent du poivre dans leur kawa pour le corser ! Certains y ajoutent encore d’autres épices : sésame, cumin, clous de girofle…

Sur le continent européen

Le café turc

Dans les pays orientaux, le café est préparé par décoction. La mouture extra-fine, parfois relevée de cardamone, est mélangée à de l’eau et portée à ébullition dans une cafetière arabe ou une petite casserole de cuivre appelée « cezve ». Après consommation, on renverse la tasse sur la soucoupe pour lire l’avenir dans les motifs laissés par le marc de café.

Le café italien

En Italie, le café est une institution. On en parle comme on le fait des grands vins, avec gestes et passion. Le ristretto, un espresso très serré, est le plus prisé. Mais le cappuccino à la mousse de lait crémeuse ou le marocchino à base de café court, mousse de lait et poudre de cacao ne sont pas en reste !

Le café français

Les français boivent un espresso ou une noisette au bistrot et au bureau mais ils commencent généralement la journée avec un grand bol de café au lait au petit-déjeuner, accompagné de tartines.

Le café finlandais

Impossible de passer à côté du « Kaffeost », une recette née à Kainuu : un café mélangé à des
cubes de fromage traditionnel finlandais. Une fois le café bu, on déguste le fromage fondu à l’aide d’une cuillère. Original !

Le café irlandais

Dans les pubs, on boit de la bière bien sûr mais aussi le célèbre Irish Coffee (ou Gaëllic coffee). Un café sucré au whisky et couronné de crème, inventé dans les années 40 pour réchauffer les aviateurs de retour à l’aéroport de Shannon.

Le café espagnol

En Espagne, au Portugal et en Colombie, on sert le café colado : un espresso avec du lait. On le sucre avec du miel et de la cannelle. Dans la région d’Alicante, on peut également vous proposer un café Bombon : un espresso au lait concentré sucré servi dans un verre.

Le café autrichien

Les cafés de Vienne sont des lieux de vie emblématiques de la capitale autrichienne.
On y déguste le célèbre café viennois, composé d’un simple ou double espresso, surmonté de lait battu avec de la crème fouettée, puis parsemé de chocolat en poudre ou en copeaux.

Source : Cuisine AZ

Le café grec

Les grecs sont adeptes du café frappé qu’ils boivent du matin au soir. Ils le concoctent avec
du café soluble préchauffé, du lait concentré, de l’eau froide et des glaçons, le tout mélangé au shaker.

Sur le continent asiatique

Le café singapourien

Le « Kopi Gu You » – café au beurre – est une recette typique de Singapour : du beurre doux est versé dans le café très chaud pour obtenir une consistance onctueuse.

Le café indonésien

Lorsque l’Indonésie était encore une colonie néerlandaise, les autochtones n’avaient pas le droit de cueillir des grains de café sur les caféiers. C’est en nettoyant les plantations qu’ils ont découvert que les déjections de civettes (un mammifère proche du chat musqué) contenaient des grains de café. Ils les ont alors ramassés, lavés puis torréfiés et ont créé le kopi luwak. Ce café est aujourd’hui l’un des plus chers au monde.

Le café vietamien

Autre spécialité d’Asie : le Cà Phê Trứng vietnamien, un caféfouetté avec du jaune d’oeuf et du lait concentré !

Le café hong-kongais

Les chinois préfèrent le thé au café. Qu’à cela ne tienne ! À Hong-Kong, les amateurs du kawa mélangent du café avec du thé noir et du lait. La recette résonne comme le yin et le yang et s’appelle « yuanyang ».

Source : The Woks of life

 

En Océanie

Le café tahitien

Les tahitiens sont particulièrement friands de café. Ils le conservent dans un bocal hermétique avec une gousse de vanille fendue pour obtenir un arôme des plus raffinés.

Le café australien

Autrefois buveurs de thé invétérés, les australiens se sont lancés dans la culture du café il y a deux siècles et lui vouent depuis une véritable passion. Ils le boivent généralement avec beaucoup de lait, comme dans la fameuse recette du « flat white », un double espresso servi dans un verre avec du lait chaud et de la mousse de lait.

Dans les Dom-Tom

Le café créole

Les habitants de l’île de la Réunion préparent un breuvage à parts égales de café et de vieux rhum Négrita auxquelles ils ajoutent du lait concentré sucré, souvent servi glacé. En Guadeloupe aussi, il est de coutume de mélanger le café et un vieux rhum. La recette: on fait griller des grains de café locaux que l’on transvase dans un bocal en y ajoutant du sucre roux, du rhum et une gousse de vanille fendue. Après 15 jours de macération, le café déménage !

À propos de l'auteur

Marine

Il y a tant de choses à dire sur le café ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *