Portrait de caféiculteur : Elkin Ferney Guzmán Vargas

Portrait de caféiculteur : Elkin Ferney Guzmán Vargas

MaxiCoffee vous fait découvrir tout l’univers autour du café, à travers le monde, des caféiculteurs aux torréfacteurs, jusqu’à votre tasse. Nous vous emmenons dans cet article à la rencontre de Elkin Ferney Guzmán Vargas qui cultive avec amour les cafés de spécialité de demain dans la ferme familiale (Finca El Mirador) au cœur de la région de Huila en Colombie, à proximité du Río Magdalena. Un caféiculteur à découvrir d’urgence !

N’hésitez pas à savourer une tasse de votre café préféré avant de vous lancer dans cette interview destination : Finca El Mirador.

Quelles sont les variétés de café cultivées par votre ferme ? 

Nous cultivons aussi bien du café bourbon orange et du bourbon rayé, que du geisha, du tabi, du catiope, du moka, du caturra et du colombia. Nos plantations à mi-ombrage nous permettent de tirer profit des différents microclimats qu’offrent les montagnes au nord de Pitalito en Colombie. 

La superficie de l’exploitation est de 30 hectares, où nous avons des sols argileux qui contribuent à une excellente nutrition de nos caféiers et optimisent la régulation de la température et l’effet de photosynthèse. 

caféier

Comment sont traités vos cafés après récolte ? 

En fonction des variétés, nous appliquons des traitements honey, nature hydro honey, nature avec fermentation à froid… mais aussi des fermentations lactiques, acétiques, anaérobiques ou à froid. Et bien d’autres ! 

Pour garantir la qualité de nos cafés, nous évaluons la maturation des cerises en surveillant la quantité de sucre contenue dans leur jus. Nous contrôlons également le PH des fermentations en fonction de la température du lot et de la température ambiante pour adapter notre fermentation. 

Découvrez les différents traitements du café après récolte.

Pourquoi avez-vous choisi de devenir caféiculteur ? 

J’ai choisi d’être caféiculteur parce que j’ai grandi en regardant mon grand-père et ma mère produire du café. C’est un monde qui m’a immédiatement passionné. J’ai ensuite poursuivi mes études à l’université, où j’ai finalement obtenu mon diplôme d’ingénieur agro-industriel. Actuellement, je poursuis la tradition familiale du café avec mon fils et ma femme. 

 

Comment se déroule une journée de travail au cœur des plantations de café ? 

Notre journée de travail commence, bien sûr, par un délicieux café de El Mirador à 5 h du matin. J’organise les tâches à accomplir au jour le jour, car beaucoup d’entre elles dépendent des conditions météorologiques. Notre équipe arrive à 6 h. 

En fonction des activités programmées, chaque membre de l’équipe prend sa place, que ce soit pour la récolte, la lutte contre les parasites et les maladies, la fertilisation, les semis, le nettoyage, etc. À 8 h du matin, ils retournent à la maison Mirador pour déjeuner et après leur temps de repos, ils retournent au champ pour terminer le travail à 17 h. Les travailleurs qui ne vivent pas à la ferme rentrent ensuite se reposer chez eux. 

Dans notre région, nous avons deux dates de récolte : la première entre les mois de mai et juillet, connue sous le nom de Mitaca, et la seconde de septembre à décembre, qui est la récolte principale. 

Quels sont les engagements qui font, à vos yeux, l’essence de votre travail ? 

En tant que caféiculteur, notre première mission est de contribuer à la création d’emplois et à l’amélioration de la qualité de vie de chacune des familles qui dépendent de El Mirador. Nous voulons également contribuer à la croissance et au positionnement de la production de café dans notre pays. 

Quelle est l’histoire de votre ferme ? 

Finca El Mirador est une exploitation familiale qui est passée entre les mains de plusieurs générations de passionnés de café, depuis près de 80 ans. Aujourd’hui, ma femme et moi sommes en charge du fonctionnement de l’exploitation et des process développés dans cette ferme. 

Nous contribuons, depuis plus de 16 ans, à améliorer la qualité des cafés que nous traitons, grâce à de nombreuses expérimentations sur les process et l’évaluation.

Votre métier de caféiculteur a-t-il évolué depuis vos débuts ? 

Producteur de café

 

Il y a 16 ans, nous avons commencé ce rêve et relevé ce défi. J’étais considéré comme fou quand je parlais de longues fermentations ou de fermentations lactiques, mais nous avons décidé de continuer. Nous ne disposions alors que de mes lectures et recherches, de temps et d’une cuve à fermentation. 

J’ai dû passer d’innombrables nuits à prélever des échantillons toutes les heures, puis à sécher plus de 100 échantillons et à les analyser pour déterminer le bon moment pour commencer la fermentation de nos cafés. 

Aujourd’hui, nous disposons de plus d’infrastructures et d’autres outils qui nous permettent d’optimiser le temps et l’espace. Nous avons évolué et progressé dans la production et les traitements pour faire le meilleur café possible, ce qui nous permet de continuer en grandissant et en apprenant. 

Découvrez la Finca El Mirador en vidéo 

Comment avez-vous commencé à travailler avec MaxiCoffee et Cafés Lugat ? 

Notre relation avec MaxiCoffee a commencé lorsque nous avons rencontré Marco le responsable de la torréfaction chez MaxiCoffee et Lionel, directeur de l’expertise café, lors de leur visite en Colombie il y a quelques années. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec eux, et à partir de là, nous avons commencé une belle relation, qui s’est transformée en un beau partenariat. C’est un grand honneur que MaxiCoffee ait choisi nos grains de café pour sa marque Cafés Lugat. 

Proposer des cafés uniques grâce à des caféiculteurs passionnés, c’est le travail quotidien des équipes MaxiCoffee et Cafés Lugat

Elkin Ferney Guzmán Vargas est un caféiculteur passionné par son métier. Son engagement qualité se traduit par les risques qu’il prend à développer de nombreuses méthodes de fermentation expérimentales afin de proposer des cafés d’exception. Pour chaque lot réussi, il y a évidemment des lots perdus ou plus ou moins bons qui ne pourront pas se vendre au prix souhaité. 

Quand les caféiculteurs font des expériences sur des nouvelles variétés ou des traitements inédits, ils font un pari sur l’avenir. C’est grâce à eux que l’univers du café ne cesse d’évoluer et de nous surprendre ! Pour MaxiCoffee et Cafés Lugat, c’est un véritable plaisir de travailler avec des cafés aux saveurs si uniques et hors du commun.

Café

Le café de Colombie, l’un des meilleurs cafés au monde

Ce n’est pas un hasard si Cafés Lugat a choisi de travailler avec Elkin Ferney Guzmán Vargas. Le terroir propre à la Colombie en fait, depuis le 19ème siècle, l’un des pays producteur de café les plus prolifiques au monde. Altitude, climat et bien sûr richesse des sols, permettent la culture du café arabica (plus fragile que le robusta). C’est pourquoi le café colombien est apprécié des passionnés et amateurs de café.

Aujourd’hui la Colombie est le 3ème pays producteur de café au monde

Découvrez plus de portraits de caféiculteurs sur MaxiCoffee.com

À propos de l'auteur

Clothilde

Long le matin, en espresso après un repas, il est rare de croiser Clothilde sans une tasse de café à la main ! Une passion qui date des "canards" dans le café de sa grand-mère, il y a fort longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *