Café Blue Mountain : le meilleur café du monde ?

Café Blue Mountain : le meilleur café du monde ?

Le Blue Mountain… Aujourd’hui, son nom résonne presque comme une légende chez les amateurs de café. Produite dans les montagnes de Jamaïque, cette variété est réputée pour sa qualité exceptionnelle. Certifié, contrôlé, protégé, qu’est-ce qui vaut à ce café la réputation de meilleur café au monde ?

chaine montagneuse des Blue Mountains en Jamaïque

D’où vient le café Blue Mountain ?

L’histoire de celui que l’on appelle parfois le « roi du café » commence alors que le roi français Louis XV prend la décision de planter des caféiers sur l’île de la Martinique. Cinq ans plus tard, en 1728, le gouverneur de la Martinique offre à Sir Nicholas Lawe, gouverneur de la Jamaïque, un de ces caféiers.

À partir de ce simple plant, la production des cafés jamaïcains peut débuter. Les caféiers vont particulièrement se plaire dans les Montagnes Bleues qui couvrent l’Est de la Jamaïque.

En 1951, seules quelques petites plantations ont survécu aux plans d’aménagement du territoire qui se sont succédé. La décision est alors prise de reconstruire les plantations et d’assurer un fort contrôle de qualité pour faire du café l’une des principales matières d’exportation du pays. 

La Jamaica Coffee Industry Chamber établit des normes strictes définissant à la fois la culture, la récolte, le traitement et la commercialisation du café Jamaica Blue Mountain. Ce n’est qu’en 1973 que l’appellation Blue Mountain Coffee est enregistrée et devient le produit précieux que l’on connait aujourd’hui.

Cerises de Blue Mountain

La culture du café Blue Mountain

Comme pour tous les cafés, les conditions de culture du café Blue Mountain jouent un rôle primordial dans la subtilité de ses saveurs. Perchés dans le massif montagneux des Montagnes Bleues, culminant à plus de 2 200 mètres,  les caféiers poussent sur un sol riche et de conditions climatiques optimales.

En effet, le massif possède son propre micro-climat. Les températures y sont plus fraiches dans l’après-midi et les pluies abondantes. Ces variations de température et d’humidité permettent aux cerises de profiter d’une maturation lente, développant tous les arômes caractéristiques de ce café en grain.

Seuls les arabicas cultivés dans les plantations montagneuses de l’île peuvent obtenir ce label si recherché. Et seulement s’ils sont cultivés au-dessus de 910 mètres d’altitude et dans certaines régions ! Depuis peu, afin d’éviter une déforestation intensive, le café Blue Mountain n’est plus cultivé au-delà des 1 700 mètres.

Au-delà de cette altitude, on retrouve les zones protégées de ces montagnes classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.

traitement lavé Blue Mountain

Méthodes de traitement et récolte du Blue Mountain

Selon les normes de qualité du café jamaïcain, les cerises sont récoltées à la main. Seules les cerises les plus rouges sont sélectionnées, pour garantir les meilleurs grains de café. Elles sont ensuite plongées dans l’eau. Ce procédé permet de retirer du lot les cerises abimées, qui ont tendance à flotter. 

Les fruits subissent ensuite un traitement lavé. La pulpe est retirée et les grains seront brassés pendant de longues heures. Après séchage, les grains sont triés et divisés en différentes catégories. Les grains de qualité supérieure, on parle de grade 1, seront alors ceux destinés à l’exportation de ce qui est considéré comme le meilleur café du monde.

Avec cette rigueur dans la culture, la récolte et le traitement du café, la Jamaïque parvient à produire chaque année entre 1 000 et 1 350 tonnes de café Blue Mountain. Pour remettre ces chiffres en contexte, la Colombie produit plus de café par jour que la Jamaïque produit de grains de Blue Mountain en un an ! 

Cette rareté et cette précision ont fortement participé à la réputation de ce café.

Combien coûte le Blue Mountain ?

Pendant de nombreuses années, le café issu du massif montagneux jamaïcain était l’un des cafés les plus chers au monde. S’il reste aujourd’hui à un prix relativement élevé, aux alentours de 150 € le kilo, il est maintenant surpassé par des cafés plus rares encore, tel que le Luwak Coffee d’Indonésie ou le Bourbon Pointu de La Réunion. Ce dernier peut atteindre plus de 400 € par kilo.

tonneau de Blue Mountain

Quel est le gout du Blue Mountain ?

Si l’on comprend que l’on est là face à un café précieux, rare et raffiné, une question est sur toutes les lèvres : quel goût peut donc avoir ce breuvage luxueux ? Peut-on vraiment dire qu’il s’agit du meilleur café du monde ?

Chez MaxiCoffee, nous aimons rappeler qu‘il n’existe pas de « meilleur café« , mais qu’il y a des cafés adaptés aux goûts de chacun. Le Blue Mountain n’échappe pas à la règle. 

Bien évidemment, comme pour tous les cafés, sa qualité et les notes aromatiques qu’il dégage dépendent en grande partie de la fraicheur du café et du savoir-faire du torréfacteur. 

Son arôme est puissant et intense. La première chose qui surprend, c’est qu’il semble dénué d’amertume ! Son goût riche et équilibré dévoile à la fois des notes de mirabelle, de pamplemousse et de noisettes. Si vous êtes à la recherche de touches fruitées et d’une amertume qui sait se faire discrète, ce café d’exception saura sans aucun doute répondre à vos attentes !

Et, finalement, est-ce que ce n’est pas plus important qu’un classement mondial réalisé par des experts ? 

À propos de l'auteur

Eva

Toujours à l'affut de nouvelles tendances caféinées, elle est prête à dégainer sa tasse de café.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *