Le thé vert du Japon : bienfaits et dégustations

Le thé vert du Japon : bienfaits et dégustations

Le Japon est le 7ème producteur mondial de thé. Les théiers n’en sont pourtant pas originaires mais ont été importés de Chine au VIIIème siècle.

Le pays du soleil levant ne produit aujourd’hui pratiquement que du thé vert. Il se récolte 3 à 4 fois par an avec une première cueillette entre fin mars et mi-mai. Cette cueillette  offre le thé le plus raffiné de l’année. Les thés japonais sont principalement issus de 7 variétés différentes.  Le Sencha est le plus représenté avec 78% de la culture totale.

Il existe pourtant un nombre incalculable de thés verts du Japon, qui ce différencient par la culture, le mode de récolte et de manufacture. C’est pourquoi il est parfois compliqué de s’y retrouver et de faire son choix.

Je vous invite à en apprendre plus grâce à cet article et à découvrir les variétés les plus connues et les bienfaits de ces prestigieux thés verts.

Thé vert du Japon et espérance de vie

Le thé vert est réputé pour ses bienfaits sur la santé (plus d’info sur ce sujet? Jetez un oeil sur l’article Quel thé choisir pour ma santé).

La consommation importante de thé vert serait l’un des facteurs de la longévité des japonais. En effet, ils en consomment jusqu’à 20L par personne et par an.

Aussi, on lui prête volontiers de nombreuses vertus :

  • anti-vieillissement
  • aide à la perte de poids
  • booster des défenses immunitaires

Attention cependant à ne pas dépasser 2 à 3 tasses de 30cl par jour ! La théine est la même molécule que la caféine, ainsi son effet excitant peut créer certains troubles (comme les insomnies par exemple). Il est d’ailleurs conseillé de ne pas boire de thé vert après 16h.

Thé vert du Japon la cueillette manuelle

Cultures et variétés

Il faut savoir qu’il y a autant de variétés de thé vert du Japon que de modes de culture, de récolte et de manufacture différentes. Cependant, certaines variétés sont plus connues que d’autres.

Culture du thé vert au Japon

On retrouve la culture de théiers aussi bien au Nord qu’au Sud du pays. Mais les alentours de Shizuoka (au sud du mon Fuji) englobent environ 40% des plantations nationales.

Une méthode d’ombrage des arbustes a été développée au Japon, notamment pour protéger les plantations des cendres du mont Fuji. Cette méthode permettait également de protéger les théiers du gel et de la grêle.

Traditionnellement, l’ombrage était réalisé à l’aide de nattes en paille de riz. Mais aujourd’hui, elles ont été remplacées par des toiles artificielles. L‘ombrage modifie également le goût des feuilles de thé. les théiers, ainsi moins exposés au soleil, développent d’avantage la théine et réduit la catéchine*. Cela offre en bouche moins d’astringence et plus d’umami**.

Dernier point, la récolte du thé vert au Japon est la plus mécanisée de toutes les récoltes mondiales du thé. Grâce à des plantations à espace régulier et des machines perfectionnées, environ 90% de la récolte est réalisée mécaniquement. Les feuilles de thé sont ensuite transformées localement de façon mécanique, ou manuelle pour les thés de plus haute qualité.

Ombrage du thé vert du Japon

Les variétés principales

Ainsi, il existe de nombreuses variétés. Voici les principales :

  • Sencha : le plus connu ! Il s’agit d’un thé étuvé et roulé mécaniquement. C’est probablement le meilleur thé pour s’initier à la dégustation de thé vert du Japon. En bouche, on retrouve des notes iodées et franches, évoquant les légumes verts, et offrant une astringence légère.
  • Gyokuru : ce thé vert de grande qualité offre une boisson fine et délicate à la couleur légèrement ambrée. Ses notes gustatives sont iodées, rondes et sans astringence.
  • Bencha : il s’agit du thé vert du Japon le plus puissant gustativement, à la fois charpenté et légèrement iodé.
  • Genmaicha : sur une base de Sencha ou de Bencha, on agrémente le thé vert de riz soufflé, offrant ainsi des notes sucrées et caramélisées.
  • Hojicha : ce thé vert est grillé à 200°C . Il libère ainsi un goût boisé à l’astringence faible.
  • KukichaConstitué principalement de tiges, ce thé libère un goût frais et tonique à l’astringence moyenne.
  • Matcha : il s’agit d’un thé de grande qualité en poudre très fine aux notes iodées et à l’astringence forte. Ce thé vert est idéal dans les préparations lactées ou culinaires.

Le rituel de préparation

La dégustation de thé vert au Japon révèle d’un rituel lent et précis. Il existe plusieurs méthodes selon la variété choisie ainsi que des moments propices à la dégustation. Au Japon, l’eau est portée à ébullition dans une théière en fonte puis laissée à refroidir jusqu’à atteindre les 70°C environ.

Voici quelques conseils pouvant s’adapter à toutes les variétés :

  • Température de l’eau : entre 70 & 80°C, pas plus, afin d’éviter l’amertume
  • Temps d’infusion : 2 minutes pour obtenir un thé vert doux
  • Comptez environ 2 g de thé par tasse

Découvrez sur MaxiCoffee toute notre gamme de thé vert du Japon. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire celui qui retient vos préférences ainsi que vos méthodes de dégustation. Sur ce je vous laisse, je vais me concocter un matcha latte.

Thé vert du Japon Matcha Latte

Lexique :

*Catéchine : molécule faisant partie de la famille de flavonoïdes, elle joue un rôle dans les bienfaits qu’offrent les polyphénols.

** Umami : traduit par « savoureux », il s’agit de l’une des cinq saveurs de base avec le sucré, le salé, l’acide et l’amer.

À propos de l'auteur

Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *