Présentation de la Lelit PL41 Plus

Présentation de la PL41TEM PID

La Lelit PL41TEM PID est une PL41EM équipée d’une régulation électronique. La plastique de la PL41TEM fait dans le classique. L’équipement est complet et sérieux. Ainsi, la façade est dotée d’interrupteurs à bascule réputés pour leur fiabilité, d’un manomètre mais aussi et surtout d’un affichage digital qui trahit la spécificité de cette Lelit : la possibilité pour l’utilisateur de régler la température de la chaudière au degré près.

La façade de la PL41 est simple, fonctionnelle et complète.
Le côté gauche de la machine est ajouré afin d’offrir une visibilité sur le niveau d’eau du réservoir. La commande du robinet vapeur est située sur le flanc droit. Cela permet de désencombrer la façade.

La découpe permettant la visualisation du réservoir d’eau et la commande vapeur.
Le chauffe-tasse passif, c’est-à-dire mis en température par les déperditions calorifiques de la chaudière, brille par son efficacité.

Le chauffe-tasse passif permet d’accueillir jusqu’à cinq tasses espresso.
L’interrupteur principal est positionné à l’arrière de la machine. Si cette situation permet encore d’alléger la façade avant de la machine, force est de reconnaître que la mise sous tension s’en trouve malaisée.

La mise sous tension s’effectue à l’arrière de la machine. Notez la fiche signalétique de la machine.
Le polymère du bac de décharge est regrettable, d’autant plus que ce dernier offre une confortable contenance utile vérifiée de 1,1 litre. On aurait préféré un matériau plus noble comme l’inox de sa grille.


La bassinelle en plastique est la seule fausse note de finition sur la Lelit.

Le pliage du châssis assure rigidité.
L’accès au réservoir d’eau se fait en ôtant la plaque supérieure. Deux durites pénètrent par l’orifice de remplissage : celle d’alimentation de la pompe et le retour du limiteur de pression. De fait, il est nécessaire de les extraire du réservoir afin de refaire le plein d’eau fraîche.

La plaque supérieure dissimule le réservoir d’eau.

Le passage des durites ne facilitent pas le remplissage du réservoir.

Le jerrican… enfin, le réservoir d’eau a une contenance vérifiée de 2 litres.

La durite d’alimentation est équipée d’un filtre destiné à retenir les impuretés.
La Lelit PL41TEM PID est livrée avec un porte-filtre de 57mm de diamètre. Trois paniers les accompagnent, une tasse, deux tasses et un spécial dosette ESE.


Les trois filtres : deux tasses, une tasse et POD ESE.

Le catalogue Lelit propose également un porte-filtre bottomless.

La machine est livrée avec une cuillère doseuse et un pseudo tamper en plastique.
Analyse de la mécanique intérieure
Il suffit d’enlever deux vis pour retirer la plaque chauffe-tasses qui donne accès à la salle des machines. Et c’est une mécanique bien connue que nous découvrons puisqu’elle provient en grande partie de la Lelit PL50.

L’intérieur de la Lelit PL41TEM reprend la mécanique de la PL50, PID en plus.
La chaudière de 25cl est en laiton (alliage de cuivre et de zinc). Un plus pour la stabilité thermique en comparaison de certaines machines qui se contentent d’une chaudière en aluminium.
Le c?ur de la machine est une pompe à vibration ULKA EP5 de 48W. Son cycle de fonctionnement est marche 2 minutes / arrêt 1 minute.

Le bruit de la pompe à vibration de la PL41 est correctement filtré.
Un limiteur de pression non réglable et taré à 12 bars est positionné en aval de la pompe (appelé aussi OPV pour Over Pressure Valve). Il limite le risque de surextraction (amertume).

Le limiteur de pression non réglable est taré à 12 bars.

Une électrovanne 3 voies (voir photo ci-contre) a pour rôle de dépressuriser la porte-filtre en fin d’extraction : nul besoin d’attendre pour pouvoir le retirer du groupe après avoir tiré son expresso.
Cela signifie aussi que la machine est backflushable. Cette électrovanne 3 voies permet également de bloquer la sortie d’eau vers le groupe afin de distribuer de l’eau chaude par la buse vapeur : il suffit pour cela de positionner l’interrupteur à bascule sur le pictogramme distribution d’eau, d’ouvrir le robinet vapeur et d’actionner la pompe. L’unique et minuscule trou de la buse vapeur pouvait faire craindre le pire et pourtant la PL41 peut débiter 300ml d’eau à une température moyenne de 77°C en 25 secondes.
Deux thermostats prennent place sur la chaudière :

  • Le thermostat vapeur à 125°C,
  • le thermostat de sécurité à 165°C.

Le thermostat café quand à lui est avantageusement remplacé par un thermocouple transmettant ses informations au régulateur PID pour Proportionnel, Intégral, Dérivé.

Les thermostats vapeur et de sécurité réarmable.

Le thermocouple est vissé sur la chaudière.

Le régulateur PID est thermiquement protégé de la chaudière.

PID ou la quête d’une parfaite stabilité thermique

L’idée provient de David Schomer. Elle est simple : remplacer le thermostat dont l?imprécision peut atteindre plusieurs degrés par une régulation électronique dite PID (Proportionnel, Integral, Dérivé). La mise en ?uvre de cette technologie sera effectuée grâce à la collaboration des Ingénieur John Blackwell et technicien Roger Wittmann de La Marzocco. Et les résultats dépassent leurs espérances, puisque la température d?extraction déjà exceptionnellement stable sur les machines de Florence (de l?ordre de 3 degrés) est désormais précise au demi-degré près. Depuis, beaucoup de marques professionnelles ont adopté ce procédé pour leurs machines espresso.

Sur la PL41TEM, le thermostat dont l’imprécision peut atteindre plusieurs degrés (jusqu’à 10°C sur certaines machines expresso domestique comme une Lelit PL50 ou une Rancilio Silvia) est ici remplacé par ce système de régulation électronique qui stabilise à merveille la température de chaudière au degré près. L’intérêt est double sur une machine espresso domestique : plus besoin de pratiquer le « temp surfing », méthode qui consiste à lancer l’extraction des cafés à un instant précis du cycle de thermostat. Et en plus d’avoir une excellente stabilité thermique de la chaudière, l’autre avantage est de pouvoir facilement adapter la température d’extraction au café grâce à l’écran digital.
L’utilisation du système est très simple. L’affichage indique la température de la chaudière. Pour régler la température de consigne, il faut rester appuyer sur la flèche gauche jusqu’à apparition de « PrG ». Il suffit ensuite de choisir la valeur au degré près à l’aide des deux touches fléchées.

Le réglage de la température est d’une extrême facilité.

Mise en route

Une fois l’interrupteur général allumé, il faut moins de deux minutes à la machine pour atteindre une température de consigne de 99°C. Mais comme pour toutes machines, mieux vaut attendre un bon quart d’heure porte-filtre enclenché, afin que l’ensemble des matériaux soit chaud à c?ur.
Lorsque la température de consigne est atteinte, le voyant situé entre les deux interrupteurs à bascule s’allume. S’il s’éteint, cela signifie que la résistance de chauffe fonctionne afin de réguler la température de la chaudière.

Attention !

La température d’extraction est différente de la valeur affichée. En effet, la température est mesurée par le thermocouple placé en haut de la chaudière. Lorsque l’eau passe dans le groupe d’extraction, sa température diminue. Comptez 5°C de décalage sur la Lelit : 99°C sur l’écran digital correspond à une température d’extraction maxi de 94°C.

Stabilité en température

Une température adaptée (entre 88 et 96°C voir article) et stable est la condition sine qua non à une bonne extraction. J’ai mesuré un delta de 4°C pour 2 X 30ml à l’aide d’un multimètre équipé d’un thermocouple. Performance très satisfaisante au regard du volume de la chaudière (environ 25cl). Ne vous fiez pas à la chute de température sur l’affichage : s’il passe de 99 à 89°C lors de l’extraction, on mesure bien une température d’extraction qui passe de 94 à 90°C en sortie de douchette.
Et la PL41TEM PID apporte un nouveau standard en terme de confort d’utilisation. Ici, point de « Temp Surfing », le PID se charge de réguler la température au degré près.

Qualité d’extraction

Conditions de l’essai :
Température ambiante : 22°C
Taux d’humidité : 50%
Eau : filtrée
Broyeur : Mazzer Super Jolly manuel
Tamper : Reg Barber 57mm
Pour cette dégustation, j’ai utilisé du Caffè Vergnano Antica Bottega.
Paramètres d’extraction pour le panier double (filtre 2 tasses) :
Grammage : 15 g
Temps d’extraction : 26 sec
Volume d’une tasse : 20 ml


Le débit est très constant durant l’extraction des ristretti. On ne note pas d’accélération ou de décélération en fin d’extraction. Le visuel de la crema est correct. Elle est bien persistante. En bouche, on appréciera une saveur douce et suave agrémentée d’une légère acidité ainsi qu’un corps prononcé caractérisé par des notes fruitées et légèrement épicées.
Paramètres d’extraction pour le panier simple (filtre 1 tasse) :
Grammage : 8 g
Temps d’extraction : 15 sec
Volume d’une tasse : 25 ml

L’extraction souffre de la comparaison avec le panier double. Comme sur toutes les machines espresso d’ailleurs. Moralité, utilisez autant que faire se peut le filtre double plutôt que le simple.
Paramètres d’extraction pour le filtre POD ESE :
Café : Dosette Mokador Castellari Extra Cream
Temps d’extraction : 17 sec
Volume d’une tasse : 25 ml



Le café est bien mieux extrait avec la dosette. Si vous souhaitez absolument tirer des café simple, tournez-vous vers les POD plutôt que vers le filtre 1 tasse.

Le cappuccino et le Latte Art


Il faut 50 secondes à la machine pour passer du mode café au mode vapeur. Lelit a revue sa copie au niveau de la lance vapeur : exit l’embout tube vapeur de la PL50 et la buse au trou de gros diamètre de la PL51. Ici, la lance vapeur montée sur rotule est dotée d’une nouvelle buse muni d’un minuscule perçage destiné à améliorer la texture microbulle. Et cela marche. Au détriment du temps de montée du lait : 55 secondes pour faire mousser 20cl de lait de 5 à 65°C. Le résultat est excellent, avec une texture lisse et brillante, dépourvue de bulles grossières.

Bilan

La Lelit PL41TEM PID vient d’ouvrir une brèche dans le marché de la machine espresso. Jusqu’à maintenant, les utilisateurs qui souhaitaient avoir un régulateur PID devaient l’acquérir séparément et l’adapter sur leur machine. Pas facile. Ici, l’intégration est parfaite et le résultat en terme de stabilité thermique de la chaudière devient tout simplement la nouvelle référence du marché. La facilité d’utilisation est bluffante et le fait de pouvoir choisir sa température d’extraction en un tournemain est un véritable plus qualitatif. De la même manière que la température de service d’un vin rouge diffère de celle d’un rosé, chaque café doit être extrait avec une température adaptée. Désormais, chez maxicoffee, nous pensons que le régulateur PID est loin d’être un gadget et nous militons pour que ce type d’équipement devienne un standard sur la plupart des machines expresso.

Points forts

  • Qualité de fabrication
  • Qualité d'extraction
  • Stabilité thermique
  • Facilité d'utilisation
  • Possibilité de régler sa température d'extraction
  • Texture du lait.

Points faibles

  • Tiroir ramasse-gouttes en plastique
  • Remplissage du réservoir malaisé
  • Pression d'extraction réglé à 12 bars

À propos de l'auteur

Seb

Seb, c'est le trait d'union parfait entre le barista, le pédagogue et le passionné de café. Si il y a un 'Question pour un champion' sur le thème café, Seb sera notre homme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *