Le café fait son cinéma : trois, deux, un… Action

Le café fait son cinéma : trois, deux, un… Action

Au cinéma, il apparaît dans de nombreux films. Parfois, il peut être simple figurant sur une table mais le plus souvent, le café se retrouve au centre des dialogues, donnant lieu à des scènes cultes. Zoom sur les séquences où la star des boissons joue parfaitement son rôle !

La scène
la plus drôle

Dans le film Y a-t-il un pilote dans l’avion ?, l’hôtesse de l’air annonce aux passagers du vol que plus aucune commande ne fonctionne dans l’avion. Tout le monde semble fataliste jusqu’au moment où un voyageur demande si elle leur dit toute la vérité. L’hôtesse répond avec son plus beau sourire : « Pas exactement… Il n’y a plus une goutte de café dans cet avion ». Information qui provoque alors une panique générale. Se scratcher oui, mais sans boire de café avant, non ! Scène culte du cinéma !

La scène la plus émouvante

Dans le film Danse avec les loups, le lieutenant John Dunbar, alias Kevin Costner, est affecté à un poste de reconnaissance dans les plaines du Dakota, pendant la guerre de Sécession. Confronté à la solitude, il apprend à connaître ses voisins, les indiens Lakotas, et leur fait découvrir le café. Le jeune lieutenant moud des grains devant les yeux ébahis des indiens et les apprivoise peu à peu avec les saveurs de ce breuvage qui leur est inconnu. C’est le début des liens forts qui vont les unir et se développer tout au long du film.

La scène la plus moqueuse

Le film de Rob Reiner Sans plus attendre s’ouvre sur une dégustation de café. Un milliardaire, incarné par Jack Nicholson, fait goûter à un néophyte une tasse de Kopi Luwak, le café le plus cher au monde. Quelques temps plus tard, il partage sa chambre d’hôpital avec un patient, joué par Morgan Freeman. Celui-ci se moque de sa passion pour le Kopi Luwak et lui explique que ce café est obtenu avec les cerises de café récupérées dans les excréments d’un mammifère, le luwak, provoquant le dégoût de Nicholson.

Jack Nicholson Cinéma et café

Source : Pinterest

La scène la plus tendue

Dans Mulholland Drive, David Lynch se moque du système hollywoodien. Une scène symbolise ce monde tyrannique et absurde : Adam, un réalisateur peu connu, cherche une actrice pour le rôle principal de son prochain film. Ses producteurs mafieux lui imposent une actrice. Alors que les échanges deviennent de plus en plus houleux, la caméra s’arrête sur un long cérémonial du café, le chef des producteurs étant très tatillon sur la qualité des espressi. Comme il recrache son café et quitte la pièce, furibond, on comprend que la discussion va s’arrêter là. Tout cela à cause d’un café…

La scène la plus déjantée

Avec Pulp Fiction, Quentin Tarantino a révolutionné le cinéma. La scène du coffee shop est culte. On y voit un couple de braqueurs boire leur café et étudier en même temps l’idée de braquer le café. Une opportunité « moins risquée que de braquer une banque et plus originale car personne ne s’y attend ». Le plus amusant ? Le spectateur regarde la serveuse – qui ne se doute de rien – remplir la tasse des petites frappes tandis que ceux-ci évaluent la situation, en parallèle. Quand ils passent à l’acte, évidemment, ça dégénère !

La scène la plus frenchie du cinema

Une partie du film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain se déroule dans Le Café des Deux Moulins à Montmartre, où le personnage principal, incarné par Audrey Tautou, est serveuse. Le lieu est fréquenté encore aujourd’hui par les habitants du quartier, les touristes et les fans du film de Jean Jeunet. On se souvient de la scène où Joseph et Georgette jouent au Tac-O-Tac avec, en arrière-fond, le bruit des percolateurs, et du plaisir qu’a Amélie à plonger sa main dans les sacs de grains de café.

Pulp Fiction au cinéma pause café

Source : Urbanian

La scène la plus musicale

Bagdad Café, bercé par la voix envoûtante de Jevetta Steele interprétant « Calling You », est un film mythique. Il raconte l’histoire d’une amitié entre la propriétaire du café, Brenda, une femme noire désabusée, et une allemande très chic, sortie de nulle-part. On plonge dans l’univers de ce coffee shop abandonné sur les bords d’une Route 66 déclassée. Les cinéphiles n’auront pas oublié la fameuse scène où un client, à qui on ne peut pas servir de café, sort de sa poche les quelques grammes de café moulu qui lui restent et les sniffe comme de la poudre. Un mode de consommation à éviter, bien sûr… Le café aime bien faire son cinéma !

La scène la plus diabolique

L’affiche du film Le Diable s’habille en Prada annonce la couleur : on voit Andréa, une jeune assistante, tenant des piles de dossiers et les cafés de sa patronne, rédactrice en chef d’un grand magazine (interprétée par Meryl Streep). La boisson joue un rôle stratégique : Andréa ne se contente pas d’aller chercher le café de sa patronne mais choisit son café favori. Elle répond à tous les caprices de sa chef pour la satisfaire, anticiper ses attentes et, in fine, arriver à ses fins. Pour l’anecdote, c’est grâce à ce film et beaucoup d’autres (Sex and the City, Fight Club, Vous avez un Message, Austin Power) qu’une célèbre marque de café à emporter s’est fait connaître partout dans le monde !

Source : Melty Food

À propos de l'auteur

Marine

Il y a tant de choses à dire sur le café ! :)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *