Le guide ultime pour choisir son thé

Le guide ultime pour choisir son thé

Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver parmi la multitude de marques, de saveurs et de types de thés proposés. C’est pourquoi, dans ce guide, nous vous donnons toutes les informations pour que vous puissiez trouver le thé qui conviendra à chacune de vos envies.

L’histoire du thé

Pour commencer, il faut savoir que le thé, qu’il soit vert, noir, ou encore oolong, provient d’une feuille de théier appelée « Camelia Sinensis ». Cette boisson a été introduite en Europe, par les Hollandais, à partir du XVIIe siècle.

C’est aujourd’hui l’une des plus consommées à travers le monde, surtout sous la forme de thé noir. Le Japon, quant à lui, est de loin le plus grand consommateur de thé vert.

Ainsi, chaque type ne provient donc pas d’un arbre différent, comme on l’a longtemps cru en Occident, mais du théier. En effet, c’est le traitement des feuilles récoltées qui fait la différence.

Les pays producteurs

L’Inde est le plus gros producteur de thé : 1/3 de la production mondiale ! 3 terroirs sont particulièrement réputés : celui du Darjeeling, celui d’Assam et celui du Nilgiri. Toutefois, si l’Inde est le plus grand producteur, ce n’est pas le premier exportateur : c’est le Kenya, qui ne fabrique pourtant qu’une petite partie de la production.

De la même façon, la Chine, berceau du thé, a longtemps été le premier producteur mondial : jusqu’au XIXe siècle. Aujourd’hui second pays producteur, la Chine a plusieurs provinces productrices de thé (Yunnan, Anhui et Fujian).

Pour finir, le Sri Lanka, plus connu dans l’univers du thé sous son ancienne appellation, le Ceylan, est le troisième producteur mondial. Derrière l’appellation thé de Ceylan, on trouve 4 grands terroirs qui ont chacun leur caractère propre.

Le Japon, Taïwan (Formose), l’Indonésie, le Vietnam ou encore la Malaisie sont également producteurs, tout comme bien d’autres pays.

origine the

Les fondamentaux sur le thé

Les types

D’une part, il existe 3 grandes familles :

  • thé blanc : le moins transformé après la récolte, le thé blanc est séché, très peu fermenté et se consomme nature. C’est le plus délicat et le plus frais ;
  • thé vert : présentant de nombreuses vertus thérapeutiques, le thé vert est principalement obtenu à partir de jeunes feuilles de théier. Il libère des notes végétales avec une légère astringence et n’est pas fermenté ;
  • thé noir : se buvant nature ou sucré, le thé noir est fermenté. Il peut s’agrémenter de lait et est souvent utilisé pour les thés aromatisés. Le plus souvent, il offre en tasse une infusion très ronde. Le thé fumé qu’on surnomme « thé de Chine » en est une sous-catégorie.

Mais d’autres types de thés sont également produits :

  • thé jaune : très légèrement fermenté, le thé jaune est sélectionné parmi les plus jeunes feuilles du théier. Cela permet d’apporter à la boisson des notes fruitées et fleuries ;
  • thé oolong : semi-fermenté, le thé oolong est faible en théine. Il se consomme nature ou légèrement sucré. Il laisse en bouche une belle rondeur et des notes de châtaignes ;
  • thé pu’erh : post-fermenté, le pu’erh peut aussi se présenter compressé. C’est une boisson sombre qui a la particularité de se bonifier avec le temps. Ses notes sont par ailleurs très typées.

En dernier lieu, il y a le rooibos. Il n’est pas issu du théier, mais son mode de préparation le rattache aux différents types qui peuvent exister. Il peut se consommer chaud ou froid, fermenté ou non. Quand il n’est pas fermenté, on l’appelle « rooibos vert ».

Thé nature ou thé aromatisé ?

Le thé nature est composé à 100 % de feuilles et rien d’autre. Le plus souvent, les notes de dégustation se dégageant de ces infusions sont très reconnaissables. En effet, la puissance aromatique, le corps et les tanins significatifs sont liés à plusieurs facteurs : le terroir, l’altitude, le sol, le climat, le pays et la méthode d’oxydation.

type the nature aromatise

A contrario, le thé parfumé, ou aromatisé, est composé de feuilles auxquelles on ajoute des agents de goûts naturels ou synthétiques : morceaux de fruits, pétales de fleurs, huiles essentielles, feuilles, épices…. C’est le procédé utilisé qui fera la différence entre les 2 appellations, mais l’idée est la même.

On peut également classer les thés aromatisés en grandes familles :

  • Les gourmands : aux notes de vanille, de caramel, de chocolat… On parle de thé gourmand quand les notes sont douces ;
  • Les fruités : aux arômes de fruits rouges, de fruits exotiques, de fruits du verger… On parle de thé fruité quand des morceaux de fruits et/ou des arômes naturels ou artificiels sont ajoutés à la préparation ;
  • Les fleuris : aux saveurs de jasmin, de rose, de lavande… On parle de thé fleuri quand on mélange les feuilles fraîches à des fleurs écloses ;
  • Les épicés : aux goûts de cannelle, de gingembre, de cardamome… On parle de thé épicé quand ce sont des notes d’épices qui se dégagent de la boisson.

Les terroirs

La provenance des feuilles a une vraie incidence : par exemple, les thés noirs d’Assam ou du Kenya, poussant à une altitude basse, seront les plus charpentés, avec des arômes puissants qui envelopperont votre palais, tout en conservant une certaine rondeur. À l’inverse, le thé noir de Darjeeling, qui se cultive sur les contreforts de l’Himalaya, sera plus subtil et délicat. Les thés verts de Chine et du Japon seront enfin plus fins en bouche, avec toutefois un peu d’amertume.

Il existe de surcroît des assemblages de thés natures qui vous permettront, soit d’équilibrer les arômes, ou au contraire, d’obtenir un résultat plus franc. Par exemple, l’English Breakfast, à l’origine un mélange d’Assam (la force), de Ceylan (la rondeur) et de Darjeeling (la délicatesse), est idéal pour les amateurs de thé puissant grâce aux tanins développés. Il peut s’accorder parfaitement avec une pointe de lait. C’est également le cas du mélange Anglais ou de l’African Breakfast.

Les grades

On distingue enfin des grades pour parler de la qualité du thé, par la finesse de la cueillette et par leurs formes qui ne dégagent pas les mêmes propriétés en infusion. Ils vont aussi permettre d’indiquer la taille de la feuille afin de savoir si elle est entière, brisée ou broyée.

L’art de consommer le thé

Quand le déguster ?

Cette boisson peut se consommer à toute heure, mais certains moments de la journée se révèlent plus propices à certains types de thé.

Au petit-déjeuner
Pour un réveil tonique, l’Assam sera parfait ! Sa puissance naturelle, son corps charpenté et sa force permettent d’émerger facilement. Les mélanges puissants sont aussi recommandés, comme l’English Breakfast. Il allie à la puissance de l’Assam, la rondeur du Ceylan et la douceur du Darjeeling. En dernier lieu, les thés gourmands remplaceront parfaitement le bol chocolaté du matin.

Au déjeuner
Pour un brunch par exemple, les thés fumés seront délicieux. Les pu’erh sont, eux, parfaits pour accompagner des plats sucrés et même salés. Pour finir et pour un déjeuner plus traditionnel, les thés verts aux notes végétales et à la légère astringence seront parfaits pour accompagner vos plats. Après un lourd repas, le thé à la menthe, riche en antioxydants, facilitera, lui, la digestion (à condition de le consommer sans sucre).

Durant l’après-midi
Pendant la journée, les thés blancs aux notes subtiles et rafraîchissantes pourront vous accompagner. Les thés floraux ou fruités sont par ailleurs une bonne alternative en cas de fatigue passagère. Pour le goûter, les thés gourmands seront délicieux avec toutes les petites douceurs du quatre-heures. D’ailleurs, les Ceylan et Oolong pourront s’accorder avec du chocolat ou des biscuits au beurre, grâce à leur douceur et à leur rondeur naturelles.

En soirée
Afin d’éviter les insomnies et de perturber l’endormissement, il vaut mieux favoriser les rooibos pour le soir. Ils peuvent être consommés en soirée sans altérer la qualité de votre sommeil, et participeront même à la détente.

degustation the art

Comment le déguster ?

Nous vous recommandons de :

  • privilégier une eau de qualité
  • respecter la température inscrite sur le paquet et la quantité
  • utiliser le bon contenant.

Mais boire son thé s’entoure pour les puristes d’un certain rituel, bien loin de la simple consommation quotidienne. Il y a tout un art de la dégustation.

Thé et lait font-ils bon ménage ?

La réponse est certainement oui pour le goût, mais serait peut-être non pour les effets vasculaires positifs.
Une étude a été menée auprès de seize femmes de plus de cinquante ans : le test consistait à consommer 500 ml de thé noir, avec (à hauteur de 10%) ou sans lait.
Les effets vasculaires de ces deux boissons ont été mesurés par ultrason et boire du thé augmente significativement la capacité de dilatation des artères et des vaisseaux, ce qui leur donne une plus grande facilité d’adaptation aux variations du flux sanguin. En revanche, avec du lait, aucune dilatation des artères n’est observée.

Ainsi, le fait d’ajouter du lait annule les effets bénéfiques cardiovasculaires du thé. Pour aller plus loin, un conseil pratique serait de remplacer le lait par du lait de soja.

Comment l’acheter ?

Il est vrai que si l’on est adepte de variantes plus rares, le prix augmente rapidement. Si vous adorez le Darjeeling, sachez que le First flush (première récolte) sera plus cher, car plus noble et plus qualitatif. Les thés poussant à haute altitude sont également plus délicats et plus rares (comme les thés de Taïwan), donc plus coûteux.

Si vous souhaitez tout de même vous assurer d’acheter une boisson de qualité, nous vous conseillons de choisir les feuilles entières (sauf pour les broken). Bien que moins cher, évitez de sélectionner les thés broyés en sachets : ils sont bien souvent de moins bonne qualité. Pour les petites bourses, le thé de Chine sera un bon compromis. Les thés aromatisés seront enfin moins chers, la base provenant fréquemment d’un mélange.

Sachez de plus que les feuilles ne sont jamais rincées (de leur pousse à la dégustation), car cela altérerait les arômes. De ce fait, si un champ a été traité à l’aide de pesticides, il y en aura de toute évidence. Il existe plusieurs possibilités pour palier à cette problématique :

  • choisir une version bio
  • favoriser les petites fermes
  • regarder les analyses.

En effet, certaines maisons mettent en effet à disposition les analyses sur les lots de thé à réception.

Nos conseils et sélections thé

En plus de ses notes tour à tour gourmandes, fraiches ou réconfortantes, le thé est une boisson aux multiples bienfaits. C’est pourquoi, chez MaxiCoffee, nous vous préparons fréquemment des sélections par saison : vous trouverez à coup sûr celui qui sera adapté à vos goûts et à vos envies.

L’automne et l’hiver approchant, c’est le thé gourmand qui s’annonce comme la boisson parfaite pour vos futures pauses goûters. Voici un assortiment aux notes de châtaigne et de noix de pécan, pour raviver vos papilles et vous préparer à affronter la saison. 

Thé noir en vrac Myrtille Châtaigne – 100 g – DAMMANN FRÈRES

Une boisson gourmande, mais fruitée : la fraîcheur de la myrtille réveille des notes de châtaigne plus réconfortantes. 

the gourmand dammann freres

  • Type : aromatisé
  • Notes : myrtille et châtaigne
  • Consommation : en journée
  • Dégustation : 90 °C, 4-5 minPRODUIT

Thé Oolong Caramel Beurre Salé – 100 g en vrac – COMPTOIR FRANÇAIS DU THÉ

Un plaisir réconfortant tout au long de la journée. La marque est en contact privilégié avec les acteurs dans les pays producteurs et garantie une totale transparence de ses produits, du jardin à la tasse. 

the gourmand comptoir francais du the

  • Type : aromatisé
  • Notes : caramel beurre salé
  • Consommation : en journée
  • Dégustation : 80 °C, 5 minPRODUIT

Thé Oolong Les mille et une nuits – 100 g – COMPTOIR FRANÇAIS DU THÉ

Un voyage savoureux vers l’Orient avec des raisins sec, d’églantier, des cosses de cacao et de pétales de bluet et de rose. Ce qui donne en tasse des notes de miel, de figue et de fève tonka. 

the gourmand comptoir francais du the

  • Type : aromatisé
  • Notes : miel, figue, fève tonka
  • Consommation : en journée
  • Dégustation : 95 °C, 5 minPRODUIT

Rooibos Carrot Cake – 100 g – DAMMANN FRÈRES

Une boisson ronde aux notes chaudes, à la fois épicées et boisées.

the gourmand dammann freres

  • Type : aromatisé
  • Notes : cannelle, amande, noix de pécan, etc.
  • Consommation : en soirée
  • Dégustation : 90 °C, 4-5 minPRODUIT

Coffret Ambre – 20 sachets mélanges aromatisés – DAMMANN FRÈRES

Le coffret Ambre de chez Dammann Frères est parfait pour découvrir un assortiment complet de thés gourmands et variés. Vous pourrez y apprécier différents mélanges : poire marron glacé, granola d’été, mon petit chocolat, carrot cake, ou encore pecan pie.

coffret the gourmand dammann

  • Type : aromatisé (coffret)
  • Conditionnement : 20 sachets individuels
  • Composition : 5 mélanges
  • Consommation : en journée ou en soiréePRODUIT

Enfin, n’hésitez pas à vous rendre sur notre site. Vous pourrez y trouver toutes nos sélections de thés : en vrac, en boîte, en sachet ou en coffret, il y en a pour tous les goûts !

 

À propos de l'auteur

Lisa

Toujours à la recherche de nouvelles aventures gastronomiques et caféinées, Lisa se fera un plaisir de partager ses découvertes avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *