Les cafés de forêt pour une préservation du milieu naturel

Les cafés de forêt pour une préservation du milieu naturel

Vous connaissez les cafés équitables, les cafés bios, mais avez-vous entendu parler des cafés de forêt  ? 

Plusieurs études sur l’environnement affirment que d’ici à 30 ans la moitié des surfaces dédiées à la culture du café dans le monde seront inutilisables. Nous ne parlons ici que de café, mais malheureusement, ce constat pourrait être le même pour de nombreuses cultures. En cause, l’usage excessif de la monoculture suscité par  une agriculture productiviste et la déforestation des régions tropicales. 

Pour trouver des solutions à ces désastres écologiques, les cafés de forêts et l’agroforesterie s’inscrivent dans une démarche positive et reconstructive pour notre planète. On vous dit tout.

Qu’est-ce que les cafés de forêt ? 

Il existe plusieurs méthodes pour cultiver le café, parmi lesquelles la culture en forêt.

C’est pourquoi, naturellement, on appelle ces cafés issus de ces espaces sauvages, « cafés de forêt ». Ces cafés, cultivés en milieu boisé, profitent des avantages naturels de cet environnement privilégié. 

La culture des cafés issus de la forêt suivent à un cahier des charges précis et cumulent plusieurs spé­cificités

  • Ils poussent entre 1 400 et 2 400 m d’altitude,
  • Ces cafés possèdent un ombrage naturel et d’une couverture végétale d’au moins 40 %,
  • Ils concentrent autour d’eux une diversité d’arbres d’au moins 10 espèces différentes,
  • Il est interdit d’utiliser des pesticides sur ces parcelles.

En fait, la culture de café de spécialité en forêts est l’une des cultures les plus responsables, durables et qualitatives qu’il soit après l’agroforesterie. 

Les atouts des cafés de forêt

Une culture idéale pour les agriculteurs 

Évidemment, un café de forêt ou café sauvage est intimement lié à son terroir et aux hommes qui le travaillent. Pour encourager ce type d’agriculture, de nombreuses marques rémunèrent mieux les caféiculteurs et assurent des débouchés durables à ces cafés. Certains torréfacteurs, comme Terres de café ou les Cafés Lugat, commencent même à présenter des cafés de producteurs qui travaillent dans un cadre de « forêts montagnardes sauvages » ou « d’agroforesterie » et qui souhaitent faire progresser la qualité des cafés produits. 

café de forêt2

Crédit photo: Belco

En rémunérant mieux les producteurs, on les encourage dans cette démarche écoresponsable et cela leur permet même de diversifier leurs revenus. De plus, cultiver du café en forêt est plus simple qu’en plateau, étant donné que l’environnement est, par nature, propice à la culture du café. Il doit simplement planter des caféiers et la nature fait le reste ! C’est aussi une réduction de l’investissement financier, pas de pesticides, d’engrais, pas de machines. 

En plus, plusieurs gouvernements apportent des aides financières afin favoriser cette technique de culture écologique. De nombreux pays prennent conscience des méfaits de la monoculture intensive et des bénéfices sur le long terme de l’agroforesterie ou des cafés de forêts.

Une culture idéale pour l’environnement et les collectivités

Les forêts stockent le CO2 dans leurs arbres et leurs sols, contribuant ainsi à atténuer le changement climatique. Comme vous le savez, les forêts du monde entier ont un impact direct sur notre santé en agissant sur la qualité de l’air. Les projets d’agroforesterie favorisent la plantation d’arbres, la protection des forêts naturelles ainsi que la biodiversité.

Comment ça fonctionne ?

Les arbres d’ombrage protègent les caféiers contre la pluie et les rayons du soleil. Ils contribuent aussi à la préservation de la qualité du sol. Ainsi protégé, l’érosion des sols et leur lessivage sont limités, ce qui favorise le maintien de leur fertilité. Les arbres d’ombrage réduisent la quantité de désherbage nécessaire. Dans un même temps, la matière organique qu’ils produisent fournit un paillis naturel. Cela réduit ainsi les besoins en engrais chimiques et apporte d’importants éléments nutritifs au sol. De plus, la culture en forêt offre un habitat idéal à un grand nombre d’espèces sauvages. Enfin,  Les différents arbres qui cohabitent, tirent davantage parti du milieu naturel : lumière, eau, minéraux

Les cafés de forêt sont de plus en plus plébiscités et les torréfacteurs accompagnent cette tendance en valorisant les cafés proposés par ces caféiculteurs respectueux de l’environnement.

Vous voulez, vous aussi, participer à cette démarche éthique ? Alors n’hésitez pas et découvrez nos cafés en grains.

À très vite et bonnes découvertes caféinées !

 

À propos de l'auteur

Audrey

Incollable sur l'univers isotherme ! Le chaud et le froid n'ont aucun secret pour elle!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *