Les sacs de café s’offrent une seconde vie !

Les sacs de café s’offrent une seconde vie !
Pour un fils de torréfacteur, se lancer dans une seconde carrière grâce à des sacs de café ressemble à un retour aux sources! Ancien cadre commercial dans l’agroalimentaire, Olivier Vaudour, vient de créer à Ancenis son entreprise Lilokawa and co.
L’idée : utiliser les grands sacs en jute, qui permettent d’amener jusqu’en France du café en vrac, pour en faire des objets de décoration. Ils se transforment ainsi en panière, en tablier, en pouf ou encore en cache-pot. Tout en gardant leur identité : on peut retrouver sur les objets l’inscription indiquant l’origine du sac, Éthiopie ou Amérique du Sud, par exemple. L’aspect « brut » de la toile est relevé par des tissus de couleurs vives. « Il s’agit de morceaux de vareuses invendues, qui seraient sinon devenus des chiffons. Une matière 100 % coton qui se marie bien avec l’aspect naturel, végétal, de la jute », explique Olivier Vaudour, depuis les locaux de l’association d’insertion Erdre et Loire Initiatives.
na90_3560305_9.jpg17
 
Car c’est l’atelier de confection d’ELI qui est à la manoeuvre pour la fabrication. Un partenariat qui bénéficie aussi du financement de la plateforme associative Esper, à hauteur de 7 000 euros. « C’est une opportunité pour ELI de donner du travail à ses salariés en insertion et du travail motivant, avec des beaux produits à créer »note le trésorier d’Esper, Michel Huet. Confirmation avec Ondine Lohuma, en parcours d’insertion et affairée derrière sa machine à coudre pour donner forme à une panière : « C’est un plaisir de travailler avec ces tissus (sac à café) : ça change de ce que je peux faire à la maison. Et ce n’est pas trop difficile. »
Les produits seront en vente à partir de la rentrée, notamment via le site lilokawa.com, qui sera actif d’ici quelques jours. Environ 4 000 à 5 000 pièces sont prévues la première année, soit du travail pour deux postes à temps plein chez ELI. À terme, cette activité pourrait permettre d’employer six à sept personnes dans l’atelier.
Bravo et nous vous souhaitons bonne chance pour ce nouveau concept !
Source : entreprises.ouest-france

À propos de l'auteur

Damien

Les machines espresso n'ont plus de secrets pour lui !

Damien, c’est le spécialiste des machines expresso ! Il teste les machines durant des heures entières...et il adore ça ! Le café, c’est sa passion.

Commentaires

Commentaires