Café aux notes gourmandes : lequel choisir ?

Il y a quelques mois, nous évoquions les saveurs primaires présentes dans votre tasse de café ainsi que les cafés aux notes fruitées.

cafe-dominante-gourmande-2Ce mois-ci, nous allons parler des cafés aux notes gourmandes. Quels sont les critères à prendre en compte pour obtenir une tasse de café aux arômes de praline, de chocolat ou encore de fruits à coque ?

Il est important d’avoir en tête qu’un café de qualité résulte de la combinaison de multiples facteurs (naturels et humains).

Il n’y a pas de science exacte dans l’univers du café… Chaque café doit être pris au cas par cas !

Nous pouvons néanmoins vous dévoiler les principaux critères qui permettent d’obtenir un café suave et gourmand. 

Prenez une bonne tasse de café, installez-vous confortablement (le canap’, transat’ ou hamac est fortement recommandé dans ce cas-là) et laissez votre curiosité se développer au fil des paragraphes :-)

 

Quelle est la combinaison gagnante pour un café aux notes gourmandes ?

Deux critères sont à prendre en compte : la nature du grain et la torréfaction !

 

1er critère : la nature du grain

 

nature-du-cafe

En fonction de son terroir de production (altitude, nature du sol, localisation géographique, ensoleillement, etc.), de sa variété, de son mode de récolte ou encore du traitement réalisé, le café aura un profil gustatif unique !

Les cafés naturellement gourmands sont cultivés généralement en basse altitude (environ 1000-1100 mètres).

Pourquoi ? Car l’oxygène influe sur la qualité des grains et par conséquent sur les arômes de ces derniers.

Un café de basse ou moyenne altitude aura généralement un corps plus prononcé, davantage de rondeur et de sucrosité. A contrario, un café cultivé en haute altitude sera plus aromatique et fin et développera des notes fruitées et florales (le manque d’oxygène entraîne une maturation plus lente des cerises et donc une concentration plus importante d’arômes).

La variété du café joue également un rôle. Certaines variétés botaniques développent un caractère plus gourmand que d’autres telles que les variétés Caturra ou encore MaraCaturra.

Le traitement du café peut aussi impacter la sucrosité des grains. Un café traité en « Honey Process »(ou Pulped Natural) apporte de la douceur et de la sucrosité au café et peut ainsi accentuer le côté gourmand.

C’est ensuite au tour du torréfacteur de jouer !

* Plus d’informations sur les différents traitements de café par ici. 

2ème critère : la torréfaction

 

Le torréfacteur analyse la nature du grain, son humidité, sa densité puis façonne son profil de cuisson en fonction du résultat souhaité.

Par ses choix et son savoir-faire, l’artisan torréfacteur révèle certains arômes spécifiques au terroir dont le café est issu. L’objectif étant de sublimer les arômes déjà pré-existants.

torrefaction-cafe

C’est ce que s’attèle à faire l’équipe de torréfacteurs des Cafés Lugat :-).

J’en profite pour vous dévoiler mes coups de coeur « gourmands » de chez eux :

– Le Rose Diamond du Brésil avec ses notes de chocolat et de beurre de cacahuète (génial en fin de repas).

La Libertad du Guatemala avec ses notes de confiture de lait et de chocolat.

La Uruca du Costa Rica où s’entremêlent des notes de chocolat au lait, caramel, vanille et pain d’épices (explosion de saveurs garantie en bouche).

Si vous voulez découvrir tous les cafés à dominante gourmande de chez Cafés Lugat, c’est par ici.

Pour les plus motivés, laissez vos commentaires sur les réseaux sociaux des Cafés Lugat : Facebook / Twitter.

Ils adorent lire vos mots doux :-)

À propos de l'auteur

Camille

Ya com' des choses à dire sur MaxiCoffee !

Commentaires

Commentaires