Après la récolte – le traitement du café vert (voie humide)

La Voie Humide

Cette méthode de préparation est plus longue que la voie sèche et, par conséquent, comprend plusieurs opérations. Dès la réception des fruits récoltés, ceux-ci seront re-sélectionnés dans un bac rempli d’eau. Ce système élimine le sable, les pierres, les feuilles et les branchettes ainsi que les cerises desséchées et les cerises piquées par les insectes. Dans ce bac de réception, les cerises mûres tombent au fond et sont aspirées par un siphon qui les conduit au dépulpeur.

Le Dépulpage est une opération qui se fait sous courant d’eau et consiste à éliminer, comme son nom l’indique, la pulpe (celle-ci est constitué d’exocarpe et de mésocarpe).  Les grains de cafés sont libérés mais, il reste encore du mucilage.

Ils sont, ensuite, soumis à la fermentation dans des cuves avant d’être lavés. Le but est d’éliminer le mucilage.  La fermentation est conduite le plus souvent dans des bacs en ciment et la durée varie selon les conditions climatiques et l’état de la cueillette. Le café sera encore lavé et ensuite mis à sécher soit de façon naturelle (sous le soleil), soit de façon artificielle. A cette étape, il y a encore la parche sur les grains de cafés. Elles sont enlevées mécaniquement. Ce processus est connu sous le nom de déparchage.

belco0718

café vert sera encore trié et classé avant d’être stocké, commercialisé et consommé.

À propos de l'auteur

Michele

Torréfactrice

Michela est notre torréfactrice. Cette amoureuse de Café puise ses ressources dans les valeurs et l'Histoire de son pays, le Brésil, ainsi que dans ses origines italiennes. Sa passion pour la poésie se ressent jusque dans le Café qu'elle torréfie de façon artisanale.

Commentaires

Commentaires